•  

     

     

     

     

     

     

     

           Peut-être qu'en montant, j'en ai vu de toutes les couleurs
          Mais, en arrivant au bord du lac,  je n'y ai vu que du bleu...
          Etre là, maintenant et goûter quelques instants de bonheur
          Mollement assis, et laissant, lentement, dériver ses yeux...
          Comment pourrait-on, devant ce paysage, broyer du noir ?
          On resterait, là, à contempler du ciel ce magnifique reposoir.

     


    5 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

      Si l'on cherche à juger ce haut-lieu seulement sur sa bonne mine
      Faut-il que pour cela dans une galerie obscure l'on chemine ?
      On peut, tout en restant à l'entrée, contempler l'unique tableau
      Que composent le lac, un voile de brume et quelques chevaux...
      Quittant la pénombre, l'on peut entre les ruines sombres
      Et les ferrailles rouillées imaginer les mineurs qui y vécurent en nombre...


    5 commentaires

  • 1 commentaire

  • 5 commentaires

  • 2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

              Chercherait-on, en se haussant du col, à atteindre quelque sommet
             A moins qu'on ne veuille, le niveau du randonneur... un petit peu élever
             Moi , je l'avoue, je suis tout bêtement tombé dans le panneau
             Mais je ne voudrais pas, cependant, que vous le preniez de haut...
             Peut-être songez-vous, las de marcher, à me jeter la pierre
             Alors, je suis prêt, dans ce cas, à faire marche arrière...


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

                            On pourrait croire que ce fut un chemin de croix
                            Pour y arriver, dans le brouillard où tout se noie,
                            Naviguant à vue, guidés par les petites marques jaunes,
                            Heureux de rencontrer, parfois, quelque autochtone
                            Mais après les doutes, ce fut, enfin, la joie
                            Soudain, la lumière céleste nous éclaire
                            A se demander si on touche encore terre..


    2 commentaires

  • 3 commentaires

  • 2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

                  On va encore dire que je suis un pique-assiette
                  Pourtant, je viens juste pour ramasser les miettes
                  D'ailleurs, vous le voyez, perché sur le dossier
                  Je suis prêt, si vous m'y invitez, à m'envoler
                  Je ne suis pas de ceux à mettre les pieds dans le plat
                  Même si notre nombre de plus en plus fait débat...
                  Cela étant, je vois que vous n'avez point un appétit d'oiseau
                  Et peut-être ai-je bien fait, moi aussi,  de choisir ce restau...


    4 commentaires

  • 3 commentaires

  • 4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                    S'il y en a qui s'y retrouvent, peut-être, malgré eux
                    Pour nous, c'est notre pain quotidien, sous les cieux !
                    Nous nous félicitons du retour des troupeaux
                    Sur les pâturages et surtout... de leurs riches dépôts !
                    Et si certains d'entre nous les mettent en boule
                    Pour nous, sombres coprophages, la vie en découle...


    3 commentaires

  • 2 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                          Quand vous arrivez au sommet du Listo, c'est le bouquet
                          Que la montagne, vous offre, en toute simplicité...
                          Alors, votre regard va des fleurs au paysage alentour
                          Croisant, au passage, le vol majestueux d'un vautour
                          Et même si des nuages encombrent encore le ciel,
                          Vous savourez ces instants précieux, loin du monde virtuel...

     


    3 commentaires
  •            

     

     

     

     

                A ses pieds s'agitent les flots tumultueux

                Du Gave de Pau dans son parcours sinueux,

                Tours serrées montant à l'assaut des cieux,

                Dessinant sur l'horizon son passé prestigieux.

                Reposant à jamais dans une carapace, heureux

                Instants d'un Roi qui fit bien des envieux

                Et chevauche toujours alentour, glorieux,

                Cheval blanc sous un ciel ô combien bleu !

                Les jardins déroulent des fleurs le tapis précieux

                Sous la façade éclatante qui ouvre ses yeux,

                Couvant de la treille le nectar merveilleux

                Qui fera, gorgée de soleil, plus d'un heureux.


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                           Pas toucher à mes brebis, passez votre chemin
                           Et pour vous, gentils randonneurs,  tout ira bien !
                          Ce n'est pas tous les jours facile pour moi
                          Pas toujours simple, croyez-moi,  de faire la loi
                          Mais ne faut-il pas tout faire pour le protéger
                          Ce beau troupeau qui est la fierté du berger ?
                          C
    e n'est pas tout de le dire
                          Alors aboyer, aboyer devrait suffire...


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                               On peut aimer rester sur le carreau
                               Pour observer ces drôles d'animaux
                               Qui font le spectacle, près du musée, à Bilbao
                               Claquant du bec mais, point trop ne faut...
                               Et si reconnaissants quand, dans le pot,
                               Tombent quelques petits euros !
                               Ils ont, c'est sûr, les artistes dans la peau
                               Qui savent si bien faire les rigolos !


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires