• 1 commentaire

  • 2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                                 La montagne offre, parfois, un visage surprenant...
                                 Serait-ce, par hasard, celui d'un ancien président                              Qui, facétie de la nature, aurait été porté aux nues
                                 Pour avoir montré une remarquable hauteur de vues
                                 Pour l'instant, sans atteindre le sommet, il fait, seul, la Peyre
                                 En attendant, peut-être, que d'autres, dans le coin, l'on repère...


    2 commentaires

  • 4 commentaires

  • 1 commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                              Vous ne le verrez pas planer au-dessus de vos têtes
                                              Ou perché sur un rocher avant de reprendre sa quête...
                                              Celui-là, ô combien discret, se cache au fond des bois
                                              Et, s'il semble se monter le cou, c'est juste pour qu'on le voit
                                              Car, il ne cherche pas non plus à se faire mousser
                                              Peut-être, dans quelque regard, un instant exister...


    4 commentaires

  • 1 commentaire

  • 1 commentaire

  • 2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                    Bien sûr, j'ai mis mon beau gilet jaune fluo
                    Et allumé toutes  les lumières qu'il faut sur mon dos
                    Afin de traverser la dangereuse chaussée
                    Mais parviendrai-je, saine et sauve, de l'autre côté ?

                    Il est vrai que ma vie sera bien grise après :
                    De mes belles couleurs, la Noctuelle de l'érable est privée...

     


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                      Naturellement, tout cela ne tient que par un fil
                                      Et flotte dans l'espace avec un air si subtil...
                                      C'est sur le sentier que, nonchalamment, je suivais
                                      Que  l'étrange a failli me passer sous le nez !
                                      Maintenant, insecte ou  curieux petit oiseau
                                      C'est à vous que revient le dernier mot...


    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                                C'est vrai que l'on nous appelle communément gendarmes
                                Et pourtant vous le voyez, on ne manque pas de charme !

                                Et si aujourd'hui, on vous fait, exceptionnellement, de l'oeil
                                Ce n'est pas pour vous prendre de vitesse, par orgueil !
                                On veut que vous  continuiez votre bonhomme de chemin
                                Et punaise ! Ne soyez pas au radar, le soir ou le matin !

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                      Les deux pieds dans l'eau, songez-vous que vous  troublez mon breuvage
                     Mais, je comprends votre désir de capter la beauté de ce paysage !
                     Aussi, je ne monterai pas, comme certains, sur mes grands chevaux

                     Au risque, peut-être, que vous ne pensiez que nous sommes trop...
                     On s'exaspère si vite, dans notre époque, d'un peu tout
                     Et, en cette période estivale, des bêtes, il y en a , ici, un peu partout...

     


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                      Dans nos montagnes, il est des cabanes qui se fondent si bien dans le décor
                      Que l'on ne peut penser à ceux, qui pour les édifier, ont fait tant d'efforts
                      A ceux qui, patiemment, ont assemblé, une par une, toutes ces pierres
                      A ceux qui, par souci de nature, ont recouvert le toit de terre
                     Assurant, par la même, à ses occupants un meilleur confort
                     Tous ceux-là, pour une fois, les encenser, vous serez avec moi, d'accord !


    2 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

                        Combien s'arrêtent pour admirer ma belle robe
                        Et pas question qu'à leurs regards, je me dérobe !
                        En ces belles journées, j'assiste à un grand défilé

                        Et la mode est à la casquette ou au chapeau bien portés
                        Quant à leur démarche plus ou moins chaloupée
                        Elle tient au sentier plus ou moins escarpé...

     

     

     


    2 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                           Je n'avais d'yeux que pour lui
                           Ce jour, sous le soleil qui luit
                           Et lui me faisait les gros yeux
                           Posé sur une fleur, sous les cieux
                           De sa beauté, il faisait étalage
                           C'était un bonheur sans nuages...


    2 commentaires

  • 2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                         Comment peut-on se retrouver ainsi sur le carreau
                                         Si près, si près, je dois le dire,  de mon museau
                                        Alors que, alentour, il y a tant de jolies fleurs
                                        Qui devraient, semble-t-il, faire son bonheur ?
                                        Reconnaissez que c'est un drôle d'oiseau
                                        Peu prompt, dirait-on, à s'envoler là-haut...
                                       Attend-il, peut-être, que je le mette au parfum
                                       Car, en matière de gibier, il joue les... importuns !


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires