• 7 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                                             Certes, nous n'avons guère atteint des sommets
                                             Mais tel n'était pas, non plus, le véritable projet
                                             Seulement, atteindre cette accueillante cabane
                                             Tout en devisant et passant, allègrement, du coq-à-l'âne
                                             Pour y déguster, non sans avoir, auparavant, cassé les oeufs
                                             L'omelette que nous dévorions, déjà, des yeux
                                             Alors qu'elle grésillait sur le petit réchaud
                                             Que l'un d'entre nous avait monté là-haut...
                                             Nous l'avons même partagée avec des randonneurs bordelais
                                             Qui goûtèrent, aussi, la réconfortante chaleur du foyer
                                             Avant de poursuivre, confiants,  leur chemin
                                             Et nous, redescendant, l'esprit serein ...
                                             Moments simples à marquer d'une petite croix
                                             Pour conserver de l'amitié toute notre foi...


    7 commentaires

  • 5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                           Au coin d'un bois peut surgir une figure monstrueuse
                                           Qui réveille en nous quelque pensée moyenâgeuse
                                           D'un monde aux murailles débordant de créatures hideuses
                                           Mais notre époque qui s'annonçait pourtant si radieuse
                                           Continue de libérer les puissances des ténèbres si odieuses...


    4 commentaires

  • 4 commentaires

  • 3 commentaires

  • 6 commentaires

  • 4 commentaires

  • 7 commentaires

  • 3 commentaires

  • 7 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                         C'était mon premier tour de manivelle
                                         Dans cette cité gagnée d'un coup d'aile
                                         Mais personne ne dit enfin : "Moteur !"
                                         Certains, en effet, priaient avec ferveur
                                         Que ça ne tourne surtout pas
                                         Sinon, on aurait vite vu les dégâts...
                                         Ici, on apprécie bien  la musique
                                         Le Fado qui rend un brin mélancolique...


    7 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                         Vieille coque de noix condamnée à l'immobilité
                                         Au bord du Tage qui, dans le passé, a emporté
                                         Tant de navires vers de lointaines contrées
                                         Illustres navigateurs par la passion habités
                                         Découvreurs de nouvelles routes sur les flots agités
                                         Se fiant à leur bonne étoile pour se guider
                                         Attirés aussi par des richesses si convoitées...

     


    4 commentaires

  • 5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                         Je délaisse les rives du Gave de Pau
                                         Pour d'autres rives,  d'autres photos
                                         Pour quelques jours, je vous abandonne
                                        Je m'en vais, d'un coup d'aile, visiter Lisbonne...


    5 commentaires

  • 8 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                    Que toutes les langues de vipères
                                                    Ne se précipitent pas ventre à terre
                                                    Pour trouver encore à redire
                                                    Sur ce qui relève d'un petit délire
                                                    Morceau de bois abandonné par les  flots
                                                    Imagination, juste ce qu'il faut
                                                    Et la tête d'un étrange serpent
                                                    Qui se glisse sous vos yeux , un instant...


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires