• Ne pas rester sur le carreau...

                                              

                                             

                                              Sur le carrelage luisant de la terrasse
                                             
    Affrontant avec courage ce vaste espace
                                        Glisse, lentement, un silencieux escargot
                                        Qui ne se paye pas de vains mots
                                        Perdu dans l'immensité mouillée des carreaux
                                       Tel, sur l'océan, un quelconque cargo.
                                       Tandis que sa coquille, fragile cargaison, se balance
                                       Inlassablement, il avance...
                                       Rêve-t-il de quelque lointaine contrée
                                       Où il pourra se repaître à satiété ?
                                       Ses tentacules, radars dans le vent,
                                       Consciencieusement scrutent l'avant...
                                       Sait-il  que sa folle équipée, sous un pied
                                       Peut, dans un craquement, brutalement s'achever
                                       Brisant ce rêve de vitale traversée
                                       Dans une bouillie de coquille et de chairs écrasées ? 

    « Déliquescence...Il faut aller y voir ....de pré... »

  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Avril 2016 à 17:06

    Quelle belle poésie et cliché intéressant ! . Suite à trop de malveillance

    sur ma "Newsletter" ce module fut supprimé . Bonne soirée Abelito ,escapade 

     

    2
    Lundi 18 Avril 2016 à 18:44

     Il marche à son allure

     il ne  mérite pas de finir   au pied

     bonne  soirée

     kénavo

    3
    Lundi 18 Avril 2016 à 22:06

    j'espère qu'il va pas se faire écraser!  

    belle photo

    bonne soirée

    4
    antennaria
    Mardi 19 Avril 2016 à 04:42

     

    J'espère qu'il ne va pas trop en baver !

    5
    Mardi 19 Avril 2016 à 13:15

    De beaux mots ...  Derrière ces mots.... d'autres mots; J'aime beaucoup. 

    6
    Mardi 19 Avril 2016 à 14:00

    Bonjour Abelito.

    C'est un formidable équilibriste : toute la vie sur un seul pieds !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :