• Sacré virus !

    On eût préféré que ce fût un petit grain de sable
    Qui grippât la belle machine, que diable !
    Car, à le retirer, on eût trouvé
    La technique, un fois bien repéré...
    Mais ce sont ces organismes microscopiques
    Si prompts, aussi,  à investir le monde économique
    Mais pas de ceux qui diffusent sournoisement sur la toile
    Et à leurs victimes sonnées font voir mille étoiles...
    Nulle muraille ne peut s'opposer à leur irrésistible avancée
    Et ils sont peu sensibles aux beaux discours bien rodés
    Qui, en d'autres temps, eurent leurs effets...
    Et l'on est réduit à se laver souvent les mains
    Et à faire une croix sur des rassemblements urbains...
    Eût-on jamais pensé voir pays ainsi menacés
    A cause d'un ennemi avançant... masqué
    Obligeant chacun à prendre ses distances
    Et à se déplacer avec grande prudence...
    Il faut dire que la peur est, plus ou moins, entretenue
    Par tous ceux qui la mettent, tous les jours, à leur menu
    N'eussions-nous pas, sous les yeux, tous ces écrans
    Nous verrions, sans doute,  le monde bien différemment !
    Autrefois, c'étaient des armées chamarrées qui déferlaient
    Aujourd'hui, les ennemis progressent dans le plus grand secret...

     

    « Bulles de bonheur...Se tenir à carreau... »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Mars à 07:26

    Bonjour Abelito , oui voilà de quoi ne pas nous rassurer ! . La Bible avait prédit une calamité alors je ne suis pas trop surprise mais esperons que je me trompe . Bon weekend malgré tout , amitiés , escapade , 

    2
    Monica-breiz
    Vendredi 13 Mars à 16:15
    Oui ce nuisible frappe bien tapit .
    Mais tu as trouver les mots pour le démasquer

    Bonne continuation

    Kenavo
    3
    Samedi 14 Mars à 17:30

    Tu as tout a fait raison, les médias entretiennent la peur chez les plus fragiles, ceux qui ont le moins de discernement. Tout cela est joliment écrit et nous amène à faire un travail de mémoire. 

    4
    Dimanche 15 Mars à 13:10

    Une autre manière de parler du virus. Cela change de ce qui s'écrit sur ce sujet auquel nul ne peut échapper. Un résumé en rimes qui met l'accent sur l'invisible microscopique, c'est plutôt agréable

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :