•  

     

     

     

     

     

     

     

     

                           On pourrait peut-être, à cette altitude, se hausser du col                        Mais, elles sont là pour apporter un tout petit bémol...
                           Quand ça chauffe fort, il faut savoir raser les murs
                           Et, trouver de l'ombre, cela devient, parfois, bien dur !
                           Bon, pas de quoi en faire tout un fromage
                           Mais on apprécierait bien... un tout petit orage !


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

               En voilà deux qui semblent bien apprécier le confinement
               Et, on le suppose, ne se plaignent pas à tout bout de champ.
               On le voit, ils ne paraissent pas soumis à la moindre pression
               Quant à mettre les pieds dans le plat ...du jour, sans raison...
               Deux véritables têtes de mules dont la vie intérieure
                Peut, on le pense, les mettre à l'abri de bien des malheurs...


    5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

            Les arbres ne se contenteraient pas de purifier l'air
            Ils absorberaient aussi quelques pancartes en fer
            Et ne manqueraient pas, au passage, de remercier
            Si l'on en croit ce qui est, là-dessus, marqué...
            N'oublions pas que ce sont des êtres vivants
            Qui méritent notre respect... naturellement.


    4 commentaires

  • 4 commentaires
  •  

     

     

     

                      De la farce, il ne veut point être le dindon...
                      Aussi, pour la séduire, il montre tous ses dons,
                      Pour enflammer sa petite dinde, donc

                      Il arbore ses pendeloques, ses caroncules, pardon !
                      Et voilà une belle roue inspirée par Cupidon !
                      Je suis le plus beau...Sonnez les cloches... Ding ! Dong !


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                           Pas besoin de compter les moutons
                          Comme certains, paraît-il, le font
                          Pour trouver un sommeil réparateur
                          Quand de randonner, on a le bonheur...
                          Sans accomplir de grands exploits
                          Le corps et l'esprit  connaissent la joie
                          D'atteindre un col ou un petit sommet
                          De s'élever à la force du mollet...
                          Aussi, pas besoin de compter sur les moutons
                          Quand, on rentre, un peu las, à la maison...


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                              De la nouvelle saison, il ne sera pas le grand acteur
                              C'est maintenant, pour lui la séquence du spectateur...
                              Il a pourtant connu, de belles séries plein champ
                              Mais de sa longue carrière, il aborde l'autre versant
                              Place maintenant, sur les plateaux, aux énormes stars
                              Auxquelles on élève, ici et là, d'immenses...hangars
                              C'était, dira-t-on, le temps du noir et blanc...Moteur !
                              Alors qu'aujourd'hui, on en voit de toutes les couleurs...

     


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

                           C'est vrai qu'il a l'air vraiment bonhomme
                           Car d'exister, il ne le doit, en fait, qu'à l'homme,
                          A cet artiste du coin qui lui a donné vie
                          Sans menacer en rien une quelconque brebis...
                          Et sa survie maintenant, il ne la doit plus qu'au gel
                          Quand le plus grand danger, pour lui, vient du ciel...


    4 commentaires

  • 4 commentaires

  • 3 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                       Pour l'heure, l'un attend patiemment son heure
                      Tandis que l'autre  reste en position supérieure...
                      D'aucuns s'écrieront, peut-être : "A la bonne heure !"
                      Mais l'heure n'est pas à la polémique...C'est l'heure
                      D'y aller sans perdre une minute...A tout à l'heure !
                      On a beau être un pigeon, on sait prendre le temps
                      En se plaçant, si possible, le plus près du cadran...


    4 commentaires
  • On dirait qu'ils ne sont plus vraiment à la page
    Et qu'on leur interdit de se mettre à l'ouvrage
    Pourtant, ils ont de si bonnes couvertures
    Alors, pourquoi leur imposer la fermeture ?
    Sur les maux, ils en connaissent un bon rayon
    Et des mots nous offrent pour que nous nous distrayions
    Leur conduite est, à bien des titres, exemplaire
    Aussi, ils montent le volume, les libraires...


    3 commentaires
  • Faut-il qu'il ait vraiment perdu la tête
    Pour, de son prochain, ôter la sienne
    Avec pour seule boussole la haine
    Et des idées noires plein la tête ?
    Ne va-t-on pas se mettre martel en tête

    Pour les chasser de la scène
    Tous ceux qui, mus par la haine,
    N'ont que des scenari de mort en tête ?

    Raison de plus de leur tenir tête
    Pour que ne triomphe pas la haine
    De l'autre que l'on trouve obscène
    Car le prophète n'a pas une bonne tête.
    Combien en ont par-dessus la tête
    De tous ces débordements de haine
    Qui plongent des familles dans la peine
    De l'hydre maléfique aux milliers de têtes ?


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                        Comment ne pas tomber, encore une fois, dans le panneau
                                        Et croire qu'il suffira, pour que ça cesse, d'une simple  photo !
                                        Convenez avec moi que le coin est vraiment charmant...
                                        Pourtant, enfin repus, ils ont commis un geste désolant
                                        Balançant par la portière les reliefs encombrants d'un festin
                                        Peu soucieux, on peut le voir, des tristes lendemains...
                                        Combien considèrent encor des chemins, les bas-côtés
                                        Comme d'accessibles poubelles pour leurs déchets?


    6 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

                         Quand le sable, en coup de vent,  s'invite à table
                         Le menu du jour peut-il  être aussi appréciable ?
                         On sent déjà venir de loin la note salée
                         Et l' île flottante plus question de la savourer !
                         Mais où sont passés les bancs...de poissons ?
                         Il faudra sans doute se faire une raison...


    3 commentaires

  • 4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

                   Le sadisme humain atteint, parfois, des sommets
                   Quand il s'attaque honteusement à de braves équidés,
                   Soulevant, partout, des vagues de grande indignation
                   Devant ces actes ignobles de cruelles mutilations...
                   Peut-on regarder cet animal droit dans les yeux
                   Et lui infliger des sévices avec des gestes odieux ?
                   Quelle folie meurtrière éperonne donc leur esprit
                   Et fait galoper ces monstres sur de sombres prairies ?


    3 commentaires

  • 2 commentaires
  •          

     

     

     

     

     

     

     

                         Ce trou noir est-il le repaire de la bête
                         Qui, à l'entrée montre fièrement, sa tête ?
                         Songe-t-elle, de quelque proie, à se ré...galer
                         Cherchant par son regard, au fond, à l'attirer ?
                         Loin des surfaces lisses des nouvelles maisons
                         Les vieux murs sont un support pour l'imagination...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique