•  

     

     

     

     

     

     

     

       N'a-t-on pas dit de ce virus que c'est une vacherie...
       Moi,  je préfère et, de loin la vache qui rit
       Lorsque quittant le confinement de l'hiver
       Elle apprécie, ô combien, de changer d'air
       Pour déguster, tranquille, l'herbe des verts pâturages
       Alors que les brebis en font, de leur côté, tout un fromage...




    5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                Serait-ce le vent qui l'a emportée
                                La chaussette à  ce fil accrochée ?
                                Chaussette d'un gentil petit lutin
                                Parti se promener de bon matin...
                                On peut s'inquiéter pour sa plante
                                De pied pour peu que l'on plaisante...
                                A moins qu'il ne se déplace dans les airs
                                Et ne pose plus qu'un pied à terre...                


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                                    Parfois, la Nature nous fait une fleur
                                    Peut-être pour conjurer nos peurs
                                    Nous disons alors que nous avons du pot
                                    De voir apparaître un sujet si beau...
                                    Un oiseau qui prendrait son essor
                                    Avec un brin d'imagination, d'accord !
                                    Pas de quoi me voler dans les plumes
                                    Pour un petit délire que j'assume...


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                                       Je me présente sous mon meilleur jour
                                       Arborant mes plus beaux atours
                                       Sur ce podium de belle nature
                                       Telle une fort belle sculpture
                                        Bien campée sur mes pattes
                                        Supportant ce corps qui épate...
                                        Et à dire vrai, j'ai toute ma tête
                                        Sachez-le, curieux esthètes !


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                                    On dirait que j'arrive à point...
                                    Il marquera enfin un point
                                    Celui pour qui la chance point
                                    Car, là, il n'y en avait point
                                    De lépidoptères à points...
                                    Un instant pour la mise au point
                                    De gros défauts... point
                                    Maintenant, à vous de compter les points !


    4 commentaires
  •  

     

     

                   En mai, on ne peut plus faire ce qu'il nous plaît
                   Depuis que ce satané virus a envahi la planète
                   Et il serait peut-être malvenu de faire la tête
                   Car de l'attitude de chacun dépend le succès...
                   Alors, il nous faudra encor garder les distances
                   Au milieu de la foule avancer toujours  masqués
                   Et, plusieurs fois par jour, nos mains désinfecter
                   Faire preuve dehors de la plus grande vigilance...
                   Pas question de se mettre la pression au bar
                   D'en faire tout un plat devant le restaurant
                   Et s
    i les commerces se préparent à accueillir les clients
                   L'heure n'est pas encore aux grands écarts...


    5 commentaires
  • Nous en savons un peu plus chaque jour
    Mais de la fin nous ne savons le jour
    Ceux qui savent disent que ce sera long
    Aussi, plusieurs fois par jour, nous nous savon...nons
    Mains tenant avec soin le savon
    Que nous savons être une arme efficace
    Contre ce virus dont nous savons la menace...
    Bien sûr, l'on peut encor nous passer un savon
    Si nous n'appliquons pas ce que nous savons
    Mais savons-nous dire tout ce que nous savons
    Sans nous faire mousser comme un sav...on ?
    Quoi qu'il en soit continuons à nous savonner les mains
    Pour connaître encore de beaux lendemains...


    4 commentaires
  • Monde qui est en manque d'inspiration
    Qui cherche une nouvelle respiration
    Monde qui semble bien essoufflé
    Et qui s'est condamné à l'immobilité
    Atmosphère qui devrait devenir électrique
    Avec la fin des moteurs thermiques
    Pourra-t-on préserver le poumon de la Terre
    Et ne pas céder au démon des affaires ?
    Combien voudraient enfin changer d'air
    Mais sera-ce le début d'une autre ère ?
    Le nez aurait peut-être fait défaut
    A ceux qui auraient dû agir plus tôt...
    Il faut trouver un souffle nouveau
    Pour se remettre tous au boulot
    Et moi aussi je cherche l'inspiration
    Pour connaître une bonne respiration...


    3 commentaires
  • Grands dieux ! Ne nous voilons plus la face
    Un jour ou ...l'autre, nous sortirons tous masqués
    Grands dieux ! Grand bien nous fasse
    Même si du visage il nous faudrait montrer tous les traits...
    Et ne nous avisons pas d'attaquer une banque
    Désespérés de ne plus pouvoir faire face
    Car même si du bon argent nous étions en manque
    L'arme que l'on masque est une trop grande menace...
    Certains peut-être auront la chance d'être démasqués

    Ceux qui ne se sentiront en rien coupables
    Qui pourront des autres le regard affronter
    Car toutes les preuves auront été mises sur la table...

     

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

                                Elle a beau hisser les couleurs du printemps
                                Son nom sonne comme les malheurs du temps
                                Un temps où il ne faut plus suivre les sentiers
                                Mais dans son logement rester bien confiné
                                Un temps où certains doivent à une machine
                                De prendre l'air qui fuit leur poitrine
                                Un temps où il faut prendre ses distances
                                Et ne pas s'en remettre seulement à la chance
                                Un temps où il est difficile de travailler
                                Sans craindre d'être, un jour, contaminé
                                Un temps où le silence peut devenir pesant
                                En attendant des lendemains... plus bruyants...


    5 commentaires
  •              

     

     

                      Je sais que je ne suis pas bien vu...
                      Surtout, bien sûr, lorsque j'éternue !
                      On me dit que j'ai mauvaise mine
                      Surtout le Prof de.. médecine
                      Quant au dénommé Grincheux
                      Il pense qu'il ferait mieux...
                      Vous connaissez aussi Dormeur
                      Confiné pour lui, c'est le bonheur !
                      Et puis, il y a le gentil Simplet
                      Qui n'a rien compris à ce qui se passait
                      Je n'oublie pas, dans son coin,  Timide
                      Angoissé, devant ces rues, ces places vides...
                      Heureusement, l'on se réconforte avec Joyeux
                      Pour qui tout ira bientôt mieux !
                      Vous pensez que je dis n'im...porte quoi
                      Vous en avez tout à fait le droit !


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                      Curieux le monde dans lequel nous abordons...
                                      Pas vraiment beaucoup de monde à l'horizon
                                      Et puis quel silence dans les environs !
                                      Seuls, quelques oiseaux jouent leur partition
                                      Sur la route voisine passent quelques camions...
                                      Il y a de quoi se poser des questions
                                      Nous qui étions à l'abri dans le bourgeon...


    5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il ne reste pas longtemps sur le carreau
    Malgré le confinement, loin s'en faut...
    Il profite du jardin qui devient beau
    Et ne manque pas de faire des sauts
    Lorsque son maître, hors de l'enclos,
    L'emmène, laissez-passer, dans le paletot
    Le long des fossés où coule l'eau
    Pour un petit tour, suprême cadeau...


    5 commentaires
  • On eût préféré que ce fût un petit grain de sable
    Qui grippât la belle machine, que diable !
    Car, à le retirer, on eût trouvé
    La technique, un fois bien repéré...
    Mais ce sont ces organismes microscopiques
    Si prompts, aussi,  à investir le monde économique
    Mais pas de ceux qui diffusent sournoisement sur la toile
    Et à leurs victimes sonnées font voir mille étoiles...
    Nulle muraille ne peut s'opposer à leur irrésistible avancée
    Et ils sont peu sensibles aux beaux discours bien rodés
    Qui, en d'autres temps, eurent leurs effets...
    Et l'on est réduit à se laver souvent les mains
    Et à faire une croix sur des rassemblements urbains...
    Eût-on jamais pensé voir pays ainsi menacés
    A cause d'un ennemi avançant... masqué
    Obligeant chacun à prendre ses distances
    Et à se déplacer avec grande prudence...
    Il faut dire que la peur est, plus ou moins, entretenue
    Par tous ceux qui la mettent, tous les jours, à leur menu
    N'eussions-nous pas, sous les yeux, tous ces écrans
    Nous verrions, sans doute,  le monde bien différemment !
    Autrefois, c'étaient des armées chamarrées qui déferlaient
    Aujourd'hui, les ennemis progressent dans le plus grand secret...

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

                        Pendant que leurs aînés, sur les gradins, tenaient des conciliabules
                        Des jeunes beaucoup plus actifs coinçaient  allègrement la bulle
                        Encouragés, il faut le dire par deux drôles d'énergumènes
                        Qui avaient pris possession , non sans mal, de la petite scène...
                        Spectacle ô combien éclatant après un défilé haut en couleur

                        Dans les rues de la cité nayaise qui ne déguisait pas son bonheur...


    6 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                      Il est dans nos forêts des piliers de cathédrales
                      Que l'on abat après un temps de vie respectable
                      Et l'on découvre enfouis dans leur coeur des signes
                      Que l'on ne sait déchiffrer...points à la ligne.
                      Alors, l'on se contente d'y voir comme leur image
                      Qu'ils nous renverraient, une fois disparus du paysage...


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                     Collé à un poteau, il semble faire une drôle de tête
                                     Lèvres retenant à peine la dernière cigarette,
                                    Condamné à attendre le regard qui fait mouche
                                    Tant est faible la probabilité d'une cartouche

                                    Cet homme vert qui sans être vraiment petit
                                    Dans l'oeil d'un simple promeneur a enfin atterri...


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

           Elles voulaient voler de leurs propres ailes
           Et comme les oiseaux planer haut dans le ciel
           Se détachant enfin de l'arbre qui les retenait
           Pour goûter un vent de liberté qui les agitait
           Mais ce rêve sur le fil  hélas ! s'est brisé
           Et oiseau prisonnier, elles vont demeurer...


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                 Instant de rêve à la pointe d'un piquet
                 Magie d'un matin de forte gelée
                 Quand on croit voir un cocotier
                 Sur le ciel pur se détacher...
                 Déjà le clou d'une belle journée
                 Avec un décor si bien planté !


    4 commentaires

  • 3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique