• Art du champ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

              Bout de plastique égaré venu en clôture
              Duchamp qui le détourne de sa vraie nature
              Et avec l'aide du vent que ce jeu emballe
              Sur le fil barbelé un vivant animal installe...
              Certains y verront un poteau d'exécution
              Sur lequel vient mourir une forme de pollution
              Qui met en question les arts plastiques
              Quand ils perdent tout sens écologique...

    « Apprécions...Pas...sage ? »

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Mars à 12:24

    Le poème accusateur ... Indignation que je partage.

    Bonne semaine Abélito.

    2
    Lundi 11 Mars à 16:49

    A peine attendri par ce petit animal pris dans les barbelés, on se met en colère face à ce trop plein de plastique qui nous envahit.  

    3
    Lundi 11 Mars à 17:16

    Zut j'ai crû à un préservatif pffff excuse hihi !

    4
    Lundi 11 Mars à 18:10

    ah la pollution   même   en altitude 

     mais  bien vu quand même   c'est trés original 

     kénavo

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :